Accueil
Madagascar
Réunion
Copyleft : Bernard CHAMPION

1 Éléments d'Anthropologie du Droit
Avant-propos : Philippe LABURTHE-TOLRA Doyen honoraire à la Sorbonne
Préface :
Norbert ROULAND Membre de l'Institut Universitaire de France

présentation avant-propos préface introduction plan
index analytique références table illustrations
1- Le souverain juge
2- “Pourquoi le sang de la circoncision...”
3- Dessin du dessein
4- “Authentique ! sans papier !”
5- L“Âme du Mil”
6- “Il faut se battre pour la constitution...”
7- Rire et démocratie
8- Sur l’innovation
9- La “culture des analgésiques” et l’individualisme
10- Du “mariage arrangé” à l’“amour-passion”
11- Du mythe au roman, de la Patrie à la Filisterie
12- La chimie du rire
13- Quelques données sur la prohibition de l’inceste
14- Morale et handicap
15- Le juge, de quel droit ?
16- Droit au sol et mythes d'autochtonie
17- Habiter, cohabiter : sur l’exemplarité
18- Le territoire de la langue : les deux natures
19- Enquête sur la forme humaine : 1
20- Enquête sur la forme humaine : 2
21- Enquête sur la forme humaine : 3-21.5


présentation
PROCHAINEMENT :
une présentation raisonnée des pages WEB
qui composent ce site
sous forme d’un ouvrage électronique téléchargeable
(350 Mo, 1719 pages au format A4)
voir SOMMAIRE

anthropologieenligne.com : unité de l’homme et diversité des cultures

Chapitre 21

La reconnaissance de la forme humaine :
figures de l'altérité, de la morale et du droit
(des "trente glorieuses" aux trente pleureuses)

IV - 21.5 L'individu, sentinelle avancée de l'espèce (2) : déliaisons


Plan du dossier :

19.1 Exorde
19.11 "Et ta sœur !" Différence des sexes et territorialité : relevé des grafitti de la Sorbonne, mars 1982
19.2 Variations sur le prochain
19.3 Quand la théorie de la société est la théorie du marché
19.4 Les "30 glorieuses" et les 30 pleureuses
19.5 De Tati à Tati
19.6 Gradations dans l'expression de l'allophobie et dans son aveu
19.7 Territoire, proxémie, proximité : le proche et le lointain
19.8 Appartenance commune
19.9 Guetteurs au créneau
20.1 Othello, ou la tragédie de l'apparence
20.2 Phénotypes et stratification sociale : la naturalisation du droit
21.1
L'empire de la liberté : la techno-structure par l'exemple, neutralisation des fonctions et des genres
21.2 Loi du renouvellement technique et conséquences...
21.3 Hormones et territorialité : la dominance à l'épreuve de la valeur morale de la différence
21.4 L'individu, sentinelle avancée de l'espèce (1) : liaisons
21.5
L'individu, sentinelle avancée de l'espèce (2) : déliaisons
21.6 Logique du vivant, morale du vivant
21.7 Médialangue et culture-jeunesse, distance réfractaire et période réfractaire


IV - 21.5 L'individu, sentinelle avancée de l'espèce (2) : déliaisons

Liaisons et déliaisons

"Le Juge fixa le moment de sa descente vers ce cimetière appelé Terre (...) C'était le printemps et la pourriture terrestre se recouvrait d'une lèpre de fleurs [...] Des millions de créatures condamnées à descendre dans les sphères de la mort se transformaient en mouches, en papillons, en vers, en crapauds ou en grenouilles [...] Comme tous les cadavres du sexe féminin, Jechida désirait donner la mort et voir ses entrailles devenir une tombe et produire de nouveaux morts. Mais il lui fallait pour cela l'aide d'un mâle, qui s'accouplerait avec elle dans cette haine que les cadavres terriens appellent l'amour".
(Isaac B.Singer, Jachid et Jechida).


Ostentation d'un engagement capable d'invention, démonstration de l'ubéreuse exubérance de qui déborde et se met en quatre, pour trouver le chemin du cœur, le cadeau doit manifester une ouverture contagieuse. La condition de drôlerie mise par Mademoiselle Bardot (vide supra 21.4) à l'utilisation de l'argent à des fins de courtisation est aussi métaphorique. Le rire a ici valeur prospective et annonciatrice. Le rire débride, il engage un processus de décrispation et de détente – rire et fermeture ont deux fonctions antagonistes – de mise en confiance ou d'insouciance, anticipation d'une ouverture indiquée et légitimée par un plaisir prémonitoire. "Femme qui rit a déjà un pied dans le lit". Les approches et les démonstration du rire permettent ces contacts et ces glissements progressifs vers l'intimité ; ils annoncent la jointure, la fusion et l'annulation des bords individuels. Mais bien que banale, l'aventure n'est pas sans conséquences. "Ce n'est pas quand un homme retire son pantalon qu'il est dangereux, prononçait une courtisane ayant fait carrière sous plusieurs gouvernements de la Troisième République, c'est quand il le remet". "Est-ce que tu seras gentil après ?"...

Le problème avec les relations personnelles, c'est que ça crée des liens. On finit par s'attacher ("Voilà qu'il m'adresse encore la parole. On va finir par se prendre d'affection" - En attendant Godot). Intérêt de la prostitution pour qui ne veut pas s'embarrasser d'humanité. "Retourner à la bêtise" ou à la bestialité. Car il arrive que l'amour survive à la détumescence. Il apparaît alors que le plus dur n'est pas de séduire, mais de se dédire et de se libérer, comme le montre le spectacle du don juan empêtré dans ses conquêtes. Il y a des amourettes qui "s'accrochent" (comme ces capitules, ainsi dénommés, dits aussi gratterons, Arctium Lappa ou bardane = dardana = dard, altération, sous l'influence de gratter, de gleteren, francique : kletto, plante qui accroche – qui s'accrochent aux habits des passants). Des Liaisons dangereures ou de l'histoire de Monsieur Ripois, film de René Clément (d'après Louis Hémon : Monsieur Ripois et la Némésis), par exemple, on retient l'idée que la faute du séducteur, c'est, certes, de mentir, mais plus précisément d'utiliser à court terme les procédures de formation et de fixation du couple (empreinte psychique et physique) qui sont des procédures d'engagement.

The fallen man again can soar But woman fall's to rise no more.
John Held Jr.
extrait de : The Wages of Sin and others Victorian joys and sorrows.


Avant (détail) et...

.
...Après" (détail) William Hogarth (1736)
(Sur la première gravure: dans le tiroir de la coiffeuse de la jeune femme, un manuel de piété; un chien de compagnie sautant et jappant. Sur la seconde gravure: la coiffeuse renversée; le miroir brisé ; une devise attribuée à Aristote "Omne animal post coïtum triste"; le chien couché et assoupi.)


Un enfer de grande chaleur. Utagawa Kunisada.
(La rétribution du libertin, dévoré par les fantômes des femmes séduites).



Félicien Rops. (Burin)
Mais il arrive que l'amour survive à la détumescence.
(la censure est empruntée à Accindino S. Andrade, A Tribuna, Brésil, 1976.)

Un martien, supposé ignorant des lois de la génération sublunaire, qui observerait les couples en formation noterait, qu'après une période où les partenaires se tiennent quasiment en permanence accolés, un troisième terme apparaît bientôt dans cette intimité qui, plus ou moins, met de la distance entre les partenaires.


Ferenc Sadjik, Ludas Matyi (1974)

L'enfant qui les unit les divise matériellement. "L'enfant, dit Hegel en son langage, est l'être-pour-soi de leur amour qui pourtant tombe hors de lui". Regardant la suite du film en accéléré, on verrait que le couple, après avoir produit son fruit, diminue en mobilité et en curiosité. Il se fixe, comme s'il lui poussait des racines. A partir d'un certain âge, les signes sexuels sombrent. Les formes s'estompent ou s'affaissent (l'angle de l'érection descend, les seins tombent...) ; une ptôse généralisée amortit les distinctions. Une ceinture de graisse enveloppe la taille (dont l'étroitesse mettait en valeur les rondeurs des hanches et de la poitrine chez la femme, la largeur des épaules chez l'homme) ; la ligne "quart Perrier" supplante la ligne "sex-symbol". Ménopause (la production des hormones de la féminité est stoppée tandis que la production d'androgènes continue : la voix devient plus grave, la moustache pousse...) et andropause mettent un terme à une signalisation qui n'a plus de raison d'être.


(Z. Lengren, 1958)
Ptôse des signes. Compétence et signalisation.


Epanouissement et ptôse des signes.
Cette suite de clichés, sur trente-trois années, des Chadwick en vacances (Papa et Marion ; Maman est le photographe de la famille) a fait l'enchantement des lecteurs du magazine Life. Touchante continuité familiale qui impose aussi une autre image : celle de l'élimination du vieux, sa génération accomplie. Qu'est le "fort des Halles" de la photo nunéro un devenu ? Un vieil homme à la peau flasque, au dos voûté, à l'épaule basse, à la jambe maigre... A la croissance régulière, à l'épanouissement de Marion répond la nécessaire et banale décrépitude, sarcopénie et ostéoporose, de Mr. Chadwick...

Si l'on fait abstraction de la valeur signalétique du vêtement, l'homme et la femme finissent par se ressembler. Bien avant ce terme physiologique, les partenaires reprennent un quant-à-soi que l'association de couple a eu pour effet d'amadouer. La lutte pour la reconnaissance recommence, mais, cette fois, dans la suspension, la suspicion ou la déception des signes sexuels. Le marivaudage, illustration des antagonismes de la pariade en formation, tourne au vinaigre de la scène de ménage, scie d'une séparation de corps qui n'en finit jamais. (La parade nuptiale a généralement pour premier effet de détourner les signes de l'agressivité aux fins du rapprochement sexuel. Le rituel de défense se transforme parfois en rituel d'approche - Huxley, 1971). L'empreinte (temporaire ou définitive) fixe et sanctionne cette trêve de la fermeture. On trouve chez August Strindberg, ce spécialiste de la scène de ménage, une conception matrimoniale faite d'une synthèse de l'esprit naturaliste de l'époque, d'une expérience tragique du mariage et d'un savoir de la tradition concernant la "guerre des sexes" (Dans une lettre du 22 octobre 1903, Strindberg écrit, à propos de Weininger : "Le siècle nouveau semble apporter des vérités nouvelles ; la vision zoologique du monde finit sur une psychologie de vétérinaires"...) Dans la Danse de mort – qui est la danse de la vie – Edgar, vieux tyran domestique, acariâtre et racorni (ces caractères de la fermeture, quand tout autre que soi est un ennemi), vivant dans la jouissance de l'injustice qu'il fait régner, perd connaissance. On croit qu'il est passé. Mais il revient à lui. Il ne se souvient plus très bien, mais c'était merveilleux. Il a eu l'illumination, de l'autre côté, que l'enfer, c'est ici-bas... Sur son lit de mort, Strinberg murmure, une bible sur le cœur : "Tout est expié !" Amour et haine mêlés, la scène de ménage, quand chacun reprend sa forme, expose le drame cosmologique de la différence sexuelle. Les ennemis intimes paient dans le mariage et la procréation le tribut de leur incarnation sexuée ; contradiction de la symbiose et de l'autonomie, fusion et déchirement, l'union "infernale" du masculin et du féminin est perçue, dans le discours masculin, comme l'"engloutissement"de l'homme. Dans le "Baiser" de Munch, Strindberg voit "la fusion de deux êtres dont le moindre, à forme de carpe, parait prêt à engloutir le plus grand, d'après l'habitude de la vermine, des microbes, des vampires et des femmes." Dans un autre tableau, il voit l'"homme sollicitant la grâce de donner son âme, son sang, sa liberté, son repos, son salut, en échange de quoi ? En échange du bonheur de donner son âme, son sang, sa liberté, son repos, son salut".

Munch, le Baiser (1897)

La transcendance de l'amour apparaît, dans la détumescence des signes, comme l'illusion attachée à l'extraction individuelle et à la fusion organique. Si l'exaltation amoureuse est un lieu commun, l'illusion de cette exaltation n'est pas moins proverbiale. Les "scènes de la vie conjugale" disent le dépit de cette illusion spécifique. "Ah! si j'avais su !" L'amoureux(se) d'autrefois reprend ses engagements, ses épanchements et ses extravasations. Mais il est trop tard. Enfants, famille, relations enferment le couple dans un réseau de contraintes dont il ne peut se libérer sans laideur.


Morrie Brickman, Washington Star & King Feature Syndicates.

Plan du dossier :

19.1 Exorde
19.11 "Et ta sœur !" Différence des sexes et territorialité : relevé des grafitti de la Sorbonne, mars 1982
19.2 Variations sur le prochain
19.3 Quand la théorie de la société est la théorie du marché
19.4 Les "30 glorieuses" et les 30 pleureuses
19.5 De Tati à Tati
19.6 Gradations dans l'expression de l'allophobie et dans son aveu
19.7 Territoire, proxémie, proximité : le proche et le lointain
19.8 Appartenance commune
19.9 Guetteurs au créneau
20.1 Othello, ou la tragédie de l'apparence
20.2 Phénotypes et stratification sociale : la naturalisation du droit
21.1
L'empire de la liberté : la techno-structure par l'exemple, neutralisation des fonctions et des genres
21.2 Loi du renouvellement technique et conséquences...
21.3 Hormones et territorialité : la dominance à l'épreuve de la valeur morale de la différence
21.4 L'individu, sentinelle avancée de l'espèce (1) : liaisons
21.5
L'individu, sentinelle avancée de l'espèce (2) : déliaisons
21.6 Logique du vivant, morale du vivant
21.7 Médialangue et culture-jeunesse, distance réfractaire et période réfractaire



Rechercher dans :
http://www.AnthropologieEnLigne.com