Accueil
Madagascar
Réunion
Copyleft : Bernard CHAMPION
1 Éléments d'Anthropologie du Droit
Avant-propos : Philippe LABURTHE-TOLRA Doyen honoraire à la Sorbonne
Préface :
Norbert ROULAND Membre de l'Institut Universitaire de France

présentation avant-propos préface introduction plan
index analytique références table illustrations
1- Le souverain juge
2- “Pourquoi le sang de la circoncision...” : 7
3- Dessin du dessein
4- “Authentique ! sans papier !”
5- L“Âme du Mil”
6- “Il faut se battre pour la constitution...”
7- Rire et démocratie
8- Sur l’innovation
9- La “culture des analgésiques” et l’individualisme
10- Du “mariage arrangé” à l’“amour-passion”
11- Du mythe au roman, de la Patrie à la Filisterie
12- La chimie du rire
13- Quelques données sur la prohibition de l’inceste
14- Morale et handicap
15- Le juge, de quel droit ?
16- Droit au sol et mythes d'autochtonie
17- Habiter, cohabiter : sur l’exemplarité
18- Le territoire de la langue : les deux natures
19- Enquête sur la forme humaine : 1
20- Enquête sur la forme humaine : 2
21- Enquête sur la forme humaine : 3

présentation
PROCHAINEMENT :
une présentation raisonnée des pages WEB
qui composent ce site
sous forme d’un ouvrage électronique téléchargeable
(350 Mo, 1719 pages au format A4)
voir SOMMAIRE

anthropologieenligne.com : unité de l’homme et diversité des cultures


I - 2.07 De la stérilité à la “panspermie”

Il n’est pas indifférent, non plus, dans cette idée, que le retour d’initiation corresponde à la transformation de la disette (presque disette du temps des prémices) en abondance (récolte). Le retour des “miraculés” (Ibid. : 22, 4) se célèbre chaque année le 7 de Pyanepsion, soit six mois après la fête qui commémore le départ de l’expédition (qui se déroulerait donc entre l’équinoxe de printemps et l’équinoxe d’automne, pendant la moitié estivale de l’année - Ibid. : 18 et 22). L’“expulsion” de ces êtres non classés, inachevés, impurs que sont les adolescents non initiés et leur retour, six mois plus tard, purs, achevés, définis, ayant vaincu et dépouillé le monstre correspond symboliquement à la transformation du pharmakós en katharmós. On porte alors l’eirésionè, garnie des prémices des fruits de toutes sortes pour “rappeler la fin de la stérilité”. “L’usage de faire bouillir des légumes à cette occasion, écrit encore Plutarque (Ibid. : 22, 5), vient de ce que les jeunes gens sauvés par Thésée mêlèrent ensemble ce qui leur restait de vivres et, les ayant fait cuire dans une marmite commune, s’attablèrent pour un même repas.” Le paradigme de la transformation de la disette en abondance, de la régénération (de la nature et des ordres), serait donc constitué par la consécration et la définition de ce que Plutarque qualifiait, dans une autre action, incidemment mais significativement, comme les “prémices de la génération humaine” (Citant d’ailleurs Aristote, dans sa Constitution des Bottiéens : “Jadis, les Crétois, dit-il, pour s’acquitter d’un ancien vœu, envoyèrent à Delphes les prémices de leur progéniture” (16, 2). Pourquoi la Pythie ne rend plus les oracles en vers expose que les habitants d’Erétrie et de Magnésie firent présent à Apollon des “primices de leurs hommes, le recognoissans non seulement comme donateur des biens de la terre, mais aussi des enfans, et comme autheur de la generation” - dans la traduction d’Amyot : 632 G). Distance des prémices de printemps aux prémices d’automne, de la génération naturelle à la génération sociale, la réappropriation des catégories régularise le cycle végétatif et le cycle de la génération humaine selon son tempo et ses enjeux spécifiques. La liturgie annuelle, qui assure la reproduction et la maturation des fruits de la terre, et la liturgie royale peuvent donc être représentés en abîme si celle-ci a aussi pour objet reconnu la reproduction et la maturation des humains. Symboliquement engagé chaque année (en effigie) dans la production des espèces annuelles, le roi achève en effet son temps quand vient le moment de l’initiation de la classe d’âge suivante. Il serait alors, au prix de sa vie, le pharmakós de la génération humaine, et précisément de cette seconde naissance qu’induit l’initiation, de même que le pharmakós est l’inducteur de la génération annuelle. Avant d’examiner la conséquence annoncée de cette proposition (la connexion du régicide et de l’initiation), nous rappellerons, pour ce qu’il révèle des données que nous présentons, que le thème d’une victoire, libératrice de la fécondité, contre un monstre dévoreur d’adolescents appartient au fonds commun de la culture grecque.

... /...

Plan du chapitre :

I - 2.01 Introduction
I - 2.02 Des rois agricoles
I - 2.03 La paille et le grain
I - 2.04 Apollon, dieu Septime
I - 2.05 Le scandale de la mort programmée du roi
I - 2.06 Thésée, chef d’initiation ?
I - 2.07 De la stérilité à la “panspermie”
I - 2.08 L’énigme du monstre
I - 2.09 Souveraineté de la distinction
I - 2.10 Climatérique de la souveraineté
I - 2.11 La roue du temps et la mise hors course du vieux roi
I - 2.12 Pourquoi “le sang de la circoncision emporte la vie des rois”
I - 2.13 Quand régicide et initiation sont un




Rechercher dans :
http://www.AnthropologieEnLigne.com